# Sécuriser vos données : les techniques courantes de piratage informatique

La transformation digitale de votre entreprise augmente le risque de piratage, de fraude et d’escroquerie. Que ce soit à travers le vol de mot de passe, l’installation de logiciels malveillants, la mise en ligne de faux sites internet ou de rançongiciels, les pirates informatiques ne cessent de développer leur technique.

Dans cet article, CCE fait le bilan des méthodes existantes et des méthodes de protection pour lutter contre le piratage informatique.

CCE-COMPTABILITE-CONSEIL-AUX-ENTREPRISES-TELETRAVAIL

Quelles sont les techniques les plus fréquentes utilisés par les pirates informatiques ?

Le phishing

 

Le phishing ou hameçonnage est une méthode de tromperie utilisée pour collecter les informations privées d’une personne afin de les utiliser de manière malveillante, telles que le numéro de carte bancaire ou bien le mot de passe.

Le plus souvent, les pirates informatiques font appel à de faux sites internet pour récupérer les informations confidentielles (boutiques en ligne, sites web administratifs…). Dans certains cas, le site peut être une copie quasi parfaite de l’original.

 

Comment se protéger face au phishing ?

 

La première solution face à ce type de fraude est de s’assurer que votre anti-virus est à jour et opérationnel. Il représente une première barrière.

La deuxième solution est d’observer l’adresse web. Le site web doit être sécurisé, c’est-à-dire, il doit impérativement commencer par « https » .

La troisième solution est de rester en alerte face à des emails ou des pièces jointes qui apparaissent douteuses. Ne cliquez pas dessus.

La quatrième solution est de ne jamais communiquer votre mot de passe. Aucun site web public ou privé ne demande des mots de passe personnels.

Le dernier conseil est de faire attention à vos posts sur les réseaux sociaux. Certains hackers se renseignent au préalable sur ses cibles avant de passer à l’action.

D’autres articles traitent aussi des méthodes de protection face au phishing.

CCE-COMPTABILITE-CONSEIL-AUX-ENTREPRISES-TELETRAVAIL-TRAVAIL-A-DISTANCE

Le rançongiciel

Les rançongiciels ou ransomware sont des programmes informatiques malintentionnés qui se propagent via des emails, pièces jointes ou des clés USB. Le rôle de ces programmes est de coder les données présentes sur le récepteur afin de demander en retour de l’argent pour les déchiffrer.

 

Comment se protéger face au rançongiciel ?

 

Pour éviter les rançongiciels, il faut mettre à jour régulièrement ses outils de travail ! Les systèmes non mis à jour représentent des failles plus importantes dans les infrastructures informatiques.

Il est aussi utile de sauvegarder fréquemment ses données. Sécuriser les données sur des emplacements non accessibles aux hackers.

Lorsque certains messages apparaissent inhabituels ou contiennent des pièces jointes suspectes, ne les ouvrez pas.

D’autres articles traitent aussi des méthodes de protection face au rançongiciel.

Le vol de mot de passe

Le vol de mot de passe a pour but de récupérer les informations personnelles et professionnelles d’une personne ou d’une entreprise. Le vol s’opère à l’aide de programme informatique effectuant un maximum de combinaison possible, dans le but d’identifier le bon mot de passe.

Pour cela, le programme utilise les informations disponibles sur les réseaux sociaux. Ainsi, il est primordial de réfléchir à un mot de passe sécurisé.

Comment se protéger face au vol de mot de passe ?

 

Afin d’éviter tous abus, le mieux est d’utiliser un mot de passe différent pour chaque logiciel. De plus, il faut s’abstenir au maximum d’inclure dedans des informations personnelles (dates de naissance, enfants, nom du chien, etc).

Plus le mot de passe contiendra des caractères différents, plus le pirate informatique aura du mal à l’identifier.

Pour finir, le dernier conseil à retenir est de le changer régulièrement.

Les logiciels malveillants

Un logiciel malveillant ou malware est un programme informatique visant à réduire la sécurité d’un système informatique afin que les pirates informatiques puissent entrer dans le système et télécharger les informations confidentielles.

Le logiciel malveillant se propage à travers les clés USB ou le téléchargement gratuit de fichier et de logiciel.

Comment se protéger face à un logiciel malveillant ?

 

La clé USB est un des vecteurs de logiciel malveillant des plus importants, de ce fait, il ne faut pas connecter une clé USB à un système informatique public, cela pourrait être désastreux.

Surveiller avec précautions les programmes que vous souhaitez télécharger. Il est nécessaire de analyser avec attention les logiciels que l’on s’apprête à télécharger. Si le logiciel est normalement payant, mais disponible gratuitement, rester attentif.

Le faux réseau wifi

Que l’on soit dans une gare, au centre-ville ou bien dans une rue, une multitude de réseaux wifi s’offre à nous. Néanmoins, certains de ces points d’accès sont piégés.

Une fois que vous vous êtes connectés à ce réseau, le pirate récupère vos données afin de les utiliser contre vous.

Comment se protéger face à un logiciel malveillant ?

 

Il existe différentes techniques pour identifier un faux réseau wifi.

Pour cela, rien de plus simple, demandez la confirmation à l’un des responsables de ce réseau (serveur, barman, vendeur, bibliothécaire, etc).

Si le réseau vous demande d’effectuer une mise à jour pour accéder à ce réseau, ne la réalisez pas et quittez ce wifi.

Certaines fois, vous serez dans l’incapacité d’authentifier le réseau, dans ce cas, il vous suffit simplement d’éviter de se connecter à un compte bancaire ou à une boîte de réception tant que vous ne disposez pas d’un réseau wifi sécurisé.

De plus, il est fortement déconseillé d’effectuer des achats en ligne à travers l’un de ses points d’accès.

BESOIN D'ÊTRE ACCOMPAGNÉ ?

Faites-vous accompagner pour digitaliser votre entreprise en toute sécurité !

La clé USB piégée

De plus en plus, des hackers distribuent ou posent des clés USB piégées dans des lieux publics dans le but de coder les données d’inconnus et de demander une rançon.

Comment se protéger contre une clé USB piégée ?

 

Dans la situation où vous découvrez une clé USB abandonnée, ne la connectez pas à un ordinateur.

 

CCE-COMPTABILITE-CONSEIL-AUX-ENTREPRISES-TELETRAVAIL-TRAVAIL-COLLABORATIF

En conclusion

 

En cette période, la digitalisation est essentielle, elle permet de maintenir l’activité des entreprises même en cas de confinement. Veillez néanmoins à assurer la protection de vos données en respectant quelques bonnes pratiques.

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Share This