Dirigeant : tout savoir sur le port du masque au travail

La crise sanitaire a modifié toutes nos habitudes, nos manières d’interagir et de nous équiper. Depuis quelques mois le port du masque est obligatoire dans les pièces fermées. De ce fait, il est primordial de le porter sur son lieu de travail.

Comment pouvez-vous assurer la bonne mise en place de cette mesure dans votre structure ? Existe-t-il des exceptions ? Lequel devez-vous choisir ?

Nous vous expliquons tous dans cet article. Bonne lecture !

CCE-COMPTABILITE-CONSEIL-AUX-ENTREPRISES-TELETRAVAIL

Le port du masque systématique en entreprise

 

Le port du masque en entreprise a été adopté par le Gouvernement français à la suite du compte-rendu du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) qui lui recommandait fortement sa tenue dans les lieux collectifs fermés.

Le but de ce système est de limiter la propagation du virus entre les individus en rendant tout le monde responsable de sa sécurité et de celle d’autrui. C’est dans cette optique que l’État a mis en place un protocole national sur tout le territoire français.

Depuis le 16 juin 2021, le port du masque dans les lieux publics n’est plus obligatoire, mais fortement conseillé. Néanmoins, il existe des lieux clos où le port du masque reste essentiel et systématique :

  • open space
  • salle de réunion
  • espace de circulation
  • lieu de restauration collective
  • bureau partagé
  • vestiaire, etc.
CCE-COMPTABILITE-CONSEIL-AUX-ENTREPRISES-TELETRAVAIL-TRAVAIL-A-DISTANCE

Les exceptions en entreprise du port du masque

 

En revanche, dans certains cas de figure la loi peut être plus assoupie pour le port du masque en entreprise.

Pour les salariés travaillant dans un bureau individuel, il n’est pas tenu de porter un masque.

Pour les salariés travaillant en extérieur, la situation est différente. Lorsque la réalisation de la tâche implique un regroupement, chaque salarié est dans l’obligation de porter un masque. Mais si la distanciation d’au moins 2 mètres entre chaque individu le port du masque n’est pas systématique.

Pour les salariés travaillant en ateliers et devant effectuer des efforts physiques supérieurs à la moyenne, ils peuvent être dispensés si : les conditions de ventilation et d’aération sont conformes à la réglementation le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité et elles sont espacées d’au moins 2 mètres l’ensemble des salariés porte une visière de protection.

BESOIN D'ÊTRE ACCOMPAGNÉ ?

Faites-vous accompagner pour mettre en place le télétravail pour maintenir votre activité et optimiser le travail collaboratif au sein de votre entreprise !

Les mesures supplémentaires a adopter contre la propagation du virus en entreprise

 

Porter le masque sur son lieu de travail est un bon moyen de limiter la propagation, néanmoins il existe des mesures complémentaires à adopter. Par exemple :

  • le respect d’une distance physique d’au moins 1 mètre entre les salariés
  • un lavage de mains réguliers
  • le nettoyage, l’aération et la ventilation des locaux
  • la mise en œuvre d’une politique de prévention et de gestion des flux de personnes.
CCE-COMPTABILITE-CONSEIL-AUX-ENTREPRISES-TELETRAVAIL-TRAVAIL-COLLABORATIF

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Share This