Comment financer une reprise d’entreprise ?

Afin de donner vie à votre projet, vous devez réaliser un certain nombre d’étapes. L’une des plus importantes est de trouver un financement. Pour y parvenir, vous devez vous renseigner sur les dispositifs d’aides, les personnes à contacter et le montant exact nécessaire.

Le financement d’une entreprise se compose de deux éléments, un emprunt auprès d’un établissement bancaire et le financement par fonds propres. Il est nécessaire d’ajouter un apport monétaire personnel afin de prouver votre sérieux et votre volonté à entreprendre.

Lors de vos recherches, vous devez commencer par la recherche de fonds propres (votre compte épargne, vos proches, etc) puis par la demande d’emprunt.

pieces-de-monnaie-sur-un-tas-de-billets

Etape 1 : Rassembler vos fonds propres

 

Les organismes bancaires comme BPI France préconisent un investissement personnel de 20 à 35% du prix de vente de l’entreprise. Pour y parvenir, vous devez solliciter votre épargne et vos proches.

 

Appuyez-vous sur votre argent personnel

Comme nous l’avons précisé précédemment, l’investissement personnel permet de montrer à vos futurs investisseurs votre volonté à démarrer votre vie entrepreneuriale. Néanmoins, ne tomber pas dans le piège d’investir toutes vos économies dedans.

Adressez-vous à votre cercle de relations

Dans la plupart des cas, il est impossible de financer son projet uniquement avec son épargne personnelle. C’est pour cela que vous devez solliciter votre famille et vos amis pour qu’ils participent à votre projet. Cette participation leur permettra de bénéficier d’avantages fiscaux.

Renseignez-vous sur les aides

Les organismes régionaux et nationaux ont mis à disposition plusieurs dispositifs et aides afin de soutenir les jeunes entrepreneurs. N’hésitez pas à en tirer parti.

Obtenir un prêt d’honneur

Les entrepreneurs peuvent bénéficier de ce qu’on appelle un « prêt d’honneur ». Pour cela, vous devez vous adressez à des réseaux comme Initiative FranceRéseau Entreprendre ou l’Association pour le droit à l’initiative économique (ADIE).

Le prêt d’honneur à des avantages non négligeables. Il ne nécessite aucune garantie ni caution personnelle et détient le plus souvent un taux à zéro pourcent. Le montant du prêt est généralement de 8 000€ à 20 000€, mais dans certains cas, il peut même avoisiner les 90 000€.

Faites appel à des investisseurs

Le fait de créer une société-mère vous permet de récolter des fonds via le crowdfunding, de business angels ou d’un fonds d’investissement.

calculatrice-sur-un-papier-d-ordre-financier-avec-un-stylo

Etape 2 : Effectuer un prêt auprès d’un organisme

 

Le fait d’avoir réuni vos fonds propres en premier vous permet d’avoir plus d’arguments en votre faveur face aux organismes financiers.

 

Aller voir un cédant

Dans le cas d’une reprise d’entreprise par héritage ou à par un salarié, solliciter un cédant peut être une option viable. Cela vous permet d’obtenir un prêt nommé « crédit-vendeur ». Cette solution est spécifique à ce contexte, car le cédant connaît assez le repreneur pour accepter de prendre ce risque.

    BESION D'AIDE POUR DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE

    Vous souhaitez optimiser votre entreprise, développer un nouveau business ou obtenir des conseils ? CCE vous accompagne dans vos démarches.

    Renseignez-vous vers la BPI France

     

    Lors d’une reprise de petites et moyennes entreprises (PME), la banque publique d’investissement Bpifrance propose le contrat de développement transmission. Ce contrat permet au repreneur d’obtenir un prêt de 40 000 à 650 000€ sans garantie ni caution personnelle. Il a une limite de 40% de l’ensemble des prêts mis en place.

     La seconde option est de bénéficier d’un prêt bancaire d’un montant de 50 % ou 70 % grâce à l’intervention de la région, pour la reprise d’une PME, via sa solution Garantie transmission.

     

    Prenez rendez-vous avec les banques

    Vous pouvez terminer votre recherche via le financement auprès des banques. Néanmoins, ils vous demanderont des garanties et des cautions personnelles et hypothèques. Bpifrance vous prévient que le plus souvent la durée de l’endettement est de 7 ans et qu’il ne couvre pas plus de 70% du prix d’acquisition.

    Vous pouvez aller voir les organismes suivants :

    Inscrivez-vous à notre Newsletter

    Share This